Réponses d’Innocence En Danger et de Dis No

Voici 2 réponses que j’ai reçu d’associations agissant pour la protection des enfants :

Association ( France ) Innocence En Danger : http://www.innocenceendanger.org/

Monsieur ,

Je vous remercie pour votre email que Mme Gérard m’a fait parvenir ( Merci Jenny ).

Je tiens à vous féliciter pour votre courage et votre démarche .

Pour le moment je suis trés occupée en dehors de la France pour des activités d’innocence en danger mais ai mis en cc Mr Serge Gardebled avec lequel nous travaillons sur un projet qui pourrait être intéressant pour vous , tout comme votre expérience pourrait l’être pour nous .

Puis je vous proposer de me/nous ( Serge & moi ) recontacter début septembre pourque selon mes dates de passages à Paris j’organise une rncontre avec toute l’équipe qui travaille sur le-dit projet ?  

Cordialement

Homayra Sellier

 

Association ( Suisse ) Dis No : http://www.disno.ch/

Bonjour Monsieur ,

Merci pour votre message et pour les informations que vous nous apportez. Dans le contexte actuel, votre démarche nous parait courageuse et probablement avant-gardiste.

De notre côté, nous sommes convaincus que l’idée de communiquer avec des personnes ressentant une attirance sexuelle pour les enfants est une réelle forme de prévention. A ce jour, cette piste n’est pas encore réellement prise en compte et nous le regrettons. Dans cette optique, nous tentons de créer un espace neutre dans lequel puisse venir s’exprimer tout homme ou toute femme se sentant à risque de maltraitance sexuelle envers les enfants.

Vous expliquez sur votre site à quel point votre démarche a été mal perçue. On ne vous a apparemment pas entendu, pas compris. Il nous serait très utile d’avoir plus d’informations sur votre ressenti actuel face aux réactions qu’ont suscité votre témoignage. Il nous serait également très utile de savoir de quoi vous auriez eu besoin ou de quoi vous avez encore besoin aujourd’hui. Avez-vous cherché des espaces de parole à l’époque ? En avez-vous trouvé ? Toutes ces questions nous intéressent et bien d’autres. Dès lors, et si vous le souhaitez, nous pourrions voir ensemble dans quelle mesure et comment nous pourrions collaborer.

Dans l’attente de vos nouvelles, recevez, Monsieur , nos plus cordiales salutations.

Pour l’association DIS NO

François Boillat

Voici 2 autres associations qui agissent pour la prévention de la maltraitance et des abus sexuels à l’égard des enfants et qui ont accepté de relayer ma démarche  :

l »Ange-Bleu ,  http://www.ange-bleu.com/actualites.php 

et Action-Blanche , http://www.action-blanche.ch/  , sur la page d’accueil dans la rubrique  » Divers  » .

 

 

 

Publié dans : COMBATTRE | le 10 août, 2008 |Pas de Commentaires »

Combattre son attirance sexuelle pour les enfants

 

 couverturelivre.jpg

PRESENTATION DU LIVRE «  Combattre son attirance sexuelle pour les enfants  » .

Voici la page Web ou se trouve  livre :

http://www.lulu.com/content/3032697

Description du livre :

Ce livre , ainsi que le site www.edenadam.com , sont des moyens pour l’auteur , qui a vécu 4 années de viols durant sa petite enfance , de transformer un combat personnel , anonyme et secret contre son attirance sexuelle pour les petites filles en un combat qui peut permettre de poser publiquement les questions les plus importantes concernant le fait de protéger les enfants de l’horreur d’être violé . En effet , pour l’auteur , SEUL le fait de rendre publique son combat contre l’attirance sexuelle pour les enfants pourra aider un être humain à agir d’une manière positive et constructive tout en disposant d’une aide concréte et adaptée afin de ne jamais en arriver à violer un enfant .Les personnes qui ne sont pas attirées par les enfants sont encouragées à accepter de venir en aide à des êtres humains qui combattent leur attirance sexuelle pour les enfants et qui pourraient être leur voisin , leur camarade de classe , leur collégue de travail , leur ami ou un menbre de leur famille .

Voici la page Web pour les personnes qui souhaiteraient avoir plus d’informations avant d’acheter le livre :

http://www.edenadam.com/

Courriel : badr-eddin.smaini@orange.fr

Publié dans : COMBATTRE | le 4 août, 2008 |5 Commentaires »

internet et mon combat contre mon attirance sexuelle pour les petites filles

Il m’a fallu un peu plus d’un an pour être capable de gérer ( en accord avec la loi et avec la morale )mon attirance sexuelle pour les petites filles en surfant sur le Web.Comment cela s’est-il passé? Quant, pour la première fois, ai-je eu à me poser des question sur internet?

Fin janvier 2002, j’ai eu une conversation télephonique avec un journaliste qui se trouvait en région parisienne.Il avait souhaité faire une interview avec moi et je lui ai répondu que j’étais d’accord.Lors de l’interview, il me demanda si j’avais déja cherché à voir des images avec des petites filles nues ou ayant des relations sexuelles en utilisant internet.Je lui répondu tout d’abord que je n’avais pas internet et ensuite que si j’avais internet alors j’aurais certainement envie d’utiliser cet outil afin de voir des petites filles toutes nues et fort probablement même des photos de petites filles ayant des relations sexuelles.De son coté il m’a fait remarquer en premier que je faisais preuve d’honneteté en reconnaissant que j’aurais envie d’utiliser internet pour voir des images pédophiles pour continuer en me posant une question : « Avez-vous conscience que derrière ces images ou photos pédophiles se trouvent de véritables petites filles qui sont victimes d’agressions sexuelles et de viols ? ».Je lui ai répondu qu’effectivement ,si je ne tenais pas compte de mon désir de voir des images de petites filles nues ou ayant des relations sexuelles,alors il ne me viendrait jamais à l’idée de regarder des images oû des enfants sont victimes d’agressions et de viols.J’ai conclu que c’était pour cette raison que j’étais content de ne pas avoir internet et que de toute façon,je ne me voyais pas acheter un ordinateur et encore moins faire installer une liaison internet .

Cette interview est paru dans le numéro du Nouveau Detective sorti le 13 févier 2002.Ce qui était le plus important pour moi, trouver de nouvelles façons de proteger les enfants de l’inceste ne faisait que quelques lignes.Le reste, deux pages et demie avec des photos de moi (ainsi qu’une réference à la campagne contre l’inceste mise en place par le gouvernement) reprenait les explications que j’avais donné sur mon attirrance sexuelle pour les petites filles . Le titre de l’atricle était Je suis pédophile.La présentation exprimait à peu prés l’idée suivante:

Nous savons que l’article que vous allez lire peut choquer mais il a pour but de determiner ce qui peut se passer dans la tête d’un pédophile.

Suivaient quelques explications qui laissaient penser que je pouvais representer un danger potentiel pour les enfants que je rencontrerais.

Je n’en ai pas voulu au journaliste qui m’a interviewé ni au redacteur en chef qui a défini la teneur de l’article qui serait fait à mon sujet ainsi que le titre.Cette revue s’intérresse à des affaires criminels sans cacher le fait qu’elle met en avant le coté sensationnel.Bien evidement,la première fois que j’ai lu cet article, seul chez moi, je me suis retrouvé confronté à deux sensations contradictoires.D’un coté j’étais content de constater que le manuscrit que j’avais écrit, le Petit Garçon qui attend la Mort, m’avait permis de faire parler de ce que j’avais vécu puisqu’ un article était paru sur mon histoire personnelle.D’un autre coté, j’étais bien obligé de reconnaitre que le résultat produit était à des milliards d’années-lumière de celui que je recherchais.

Un autre article avait précedé celui du Nouveau Detective de deux semaines.J’avais envoyé un courrier à l’Est Républicain pour essayer de faire connaitre le manuscrit que j’avais écrit .Une journaliste était venue chez moi pour m’interviewé .Il en est résulté un article paru dans le numéro de l’Est Républicain du premier février 2002.Titre de l’article: 27 ans de silence . Comme le titre le suggère,la journaliste qui m’a intervieuwé parlait aussi bien du fait qu’un temps considérable avait été necessaire pour que je sois capable de gerer en tant qu’adulte ce que j’avais vécu en étant un petit enfant que de mon attirance sexuelle pour les petites filles. Ce ne sont pas les seuls démarches que j’ai entreprises à cette époque de ma vie.J’ai telephoné au conseil géneral de meurthe et moselle.Ce qui a eu pour conséquence que j’ai fini par avoir une discussion télephonique avec une personne responsable qui a conclu de ma démarche que je cherchais à fair connaitre « mes pulsions inavouable « .Echec total.Je me suis rendu à la DDASS de Nancy au service qui s’occupe de l’aide à l’enfance ou j’ai montré à deux personnes les articles de l’Est Républicain et du Nouveau Detective.J’ai envoyé un courrier au procureur de la république de Nancy pour lui demander de m’aider dans ma démarche .Courrier dans lequel j’ai clairement exprimé mon attirance sexuelle pour les petites filles . Etant donné que l’objectif à atteindre pour moi était de mettre en palce des dispositifs nouveau pour protéger les enfants de l’horreure d’être violé, le résultat de toutes ces tentatives s’avérera etre un lamentable echec.A force d’insister pour savoir à quoi avait abouti la plainte que j’avais déposé contre mes parents je finirais par apprendre, de la bouche d’une secretaire( celle de l’avocate qui avait accepté de s’occuper de la suite à donner à ma plainte) que le procureur de la république de Nancy se fichait complétement de savoir que j’avais vécu quatre années de viols lorsque j’étais un petit enfant.Il a contacté l’une des personnes que j’avais vu à la DDASS pour savoir si une mesure judiciare de prévention ( médicale?) pouvait être prise à mon encontre.Ce à quoi, ce medecin de la DDASS de Nancy à répondu par courrier au procureur de la républque : JE NE PEUX PAS FAIRE INTERNER M. X !

Et oui!Rien de tel que la sincérité et la naïveté pour se retrouver totalement pris au piége d’un système au sein duquel un fondamentaliste religieux se sentirait parfaitement à l’aise:d’un coté le Bien et de l’autre le Mal.Conséquence implacable, il est impossible de vouloir protéger les enfants de l’ horreur d’être violé alors qu’on est soi-même attiré sexuellement par les petites filles.Toutes les démarches que j’avais faites ne pouvait être comprises que d’une seule façon : mon attirance sexuelle pour les petites filles fait de moi quelqun de dangereux pour les enfants, envoyer moi a la chaise électrique, c’est la seule façon de s’assurer que je ne violerais jamais un enfant.Bien evidement entre la chaise électrique et le fait de me faire interner, il y a une grande différence.Mais en réalité,’intention n’est-elle pas la même?

Question :P OURQUOI PERSONNE , alors que je me suis adressé à des organisme officiels ou à des personnes occupant des fonctions de protection des enfants au sein de la société, POURQUOI PERSONNE ne m’a proposé de l’aide ? Comment se fait-il que la plainte que j’ai déposé contre mes parents pour les quatres années de viols que j’ai vécu à abouti, du coté de la justice à une réponse du procureur de la république qui à été celle-ci :

Les élements contenus dans votre dossier ne permettent pas de donner suite à votre plainte.

Et que le courrier que j’ai envoyé au procureur de la république ainsi que les démarches que j’ai effectuées afin de trouver de l’aide ont, quant a elles abouti à la réaction suivante:

Existe-il un moyen d’envoyer cet individu en QHS ( Quartier de Haute Sécurité)?

Pour la réponse du procureur de la république à la plainte que j’ai déposé, je peux comprendre que c’est la loi et les différentes procédures judiciaires qui font que personne ne pouvait m’aider.Mais pour les personnes auquelles je me suis adréssé, les organismes officiels avec lesquels j’ai pris contact, comment se fait-il qu’aucune aide d’aucune sorte ne m’ait été proposé ?Lors d’une conversation avec le medecin de la DDASS de Nancy que j’avais vu, elle m’a dit d’aller voir un psychologue pour parler de mon attirance sexuelle envers les petites filles.J’ai été tellement choqué par sa prétendu aide que j’ai carrément crier au télephone:

- »C’est cela le conseil d’un medecin qui travail pour la protection de l’enfance!Vous me donnez un conseil que n’importe quel plouc que j’aurais croisé dans la rue aurait pu me donner ! »

J’ai manifestement été convaincant dans mon dégout d’un conseil qui n’était pas absolument pas à la hauteur des souffrances que j’avais vécu et de l’aide que je recherchais: elle est resté silencieuse un moment avant de reprendre la parole.

A Nancy, il existe une association d’aide aux victimes qui s’appelle A.N.N.E.J’ai pris contact avec cette association par télephone au départ.Ce qui n’a rien donné.Je me suis donc rendu sur place pour rencontrer quelqu’un.Une personne m’a reçu dans un couloir pour m’expliquer qu’ils étaient au courant de la plainte que j’avais déposé et des articles que j’avais montré à deux personnes de la DDASS.Une fois de plus j’ai essayé de trouver de l’aide et une fois de plus je me suis complétement planté.Le femme qui m’a reçu m’a expliqué ceci pour me rassurer:

- »On ne vous lachera pas dans la nature comme ça ! »

Elle n’est pas allé jusqu’au bout de sa pensée.C’était inutile.J’ai parfaitement compris qu’elle voulait dire:vous etes sexuellement atiré par les petites filles, nous tenons à garder un oeil, sur vous.Aprés cet entretien, j’ai télephoné à plusieurs reprise à cette associtaion pour prendre des nouvelles de ma plainte.Jusqu’à ce que la personne qui m’a répondu au télephone me dise :

- »Ecouter c’est inutile de continuer à telephoner,nous ne souhaitons plus vous répondre. »

Pourquoi une telle réaction de la part d’une association d’aide aux victimes?

Dans l’article paru le premier février 2002 dans l’EST républicain, j’ai eu la désagréable surprise d’apprendre le point de vue exprimé par l’une des avocates que j’avais consulté pour trouver de l’aide aprés avoir déposé plainte.L’idée était celle-ci:

-S’il fait tout ça aujourd’hui,c’est pour justifier les viols qu’il commettra par la suite.

C’est la même avocate qui, lors de la deuxième conversation que j’avais eu avec elle, m’avait dit, d’un air menaçant ( je n’exagere pas, c’est ce que j’ai ressenti), au sujet du manuscrit que je voulais faire publier :

- »Attention à vous ! Vos parents peuvent porter plainte contre vous pour diffamation!Je vous déconseille fortement de faire publier votre manuscrit! »

Il est donc possible que la raison pour laquelle les menbres de l’association d’aide aux victimes A.N.N.E ont décidé de ne plus avoir de contact avec moi, malgré la plainte que j’avais déposé, était que personne ne puisse leur reprocher par la suite d’avoir été en contact avec un homme dont ils savaient qu’il était sexuellement attiré par les petites filles et qu’il representait donc un danger potentiel pour les enfants.

Pour terminer voici la remarque qui m’a été faite par la troisième avocate que j’ai conulté lorsque je me trouvais à Nancy ( j’en consulterais d’autres aprés mon arrivé à Dunkerque):

- »Je ne savais pas que l’inceste existait dans les familles maghrébines. »

Internet:

Revenons à nos moutons aprés ce détour nécessaire pour pouvoir écrire ceci:

Quelle que soit l’aide que je recherche, je me retrouve tout d’abord systématiquement en présence de personnes qui veulent se bébarasser de moi.La secretaire de l’avocate qui m’a fait connaitre le courrier envoyé au procureur de la république l’a fait parce qu’elle voulait en finir avec moi une fois pour toute.Elle ne m’a pas parlé comme à une personne qui porté plainte pour des viols vécus pendant son enfance.C’était tout le contraire : sa voix exprimait l’agacement d’une personne qui est contacté plusieurs fois de suite par des démarcheurs différents au télephone et qui commence à en avoir vraiment marre .J’ai donc parfaitement compris qu’il n’était plus question que je l’appelle aprés avoir racroché. Ensuite je me retrouve constament seul face à mon attirance sexuelle à l’égard des petites filles.Que se passe-il donc une fois que je me retrouve seul face à un ordinateur et que je surf sur le Web?

Vendredi 30 mars 2007.

Je n’ai plus l’état d’esprit que j’avais lundi au moment ou j’ai commencé à écrire au sujet d’internet et de mon attirance sexuelle pour les petites filles.Etat d’esprit qui m’a poussé à écrire sur ce sujet.Peu importe, je tiens quand même à aller jusqu’au bout de ce que j’ai commencé ce jour là.

Tout d’abord de quelle façon un ordinateur a-t-il fini par débarquer chez moi?Cela s’est produit aprés qu’un nouveau voisin soit venu dans l’immeuble ou j’habite.Comme à mon habitude je n’ai fait aucun effort particulier pour établir un contact.Certaines circonstances m’ont amené à passer du temps à dicuter avec ce voisin que j’appelerais Stéphane.Petit à petit nous avons pris l’habitude de nous voir pour discuter et en fait même Stéphane m’invitait chez lui pour boire un café.Est arrivé une copine avec laquelle il avait eu une fille qui avait cinq ans au moment ou elle est réapparu dans sa vie.Elle est resté environ une semaine avant de repartir.Quelques temps aprés elle est finalement venu pour s’installer avec Stéphane.En ce qui me concerne, c’était une trés mauvaise idée et plus le temps passera et plus je serais convaincu que le fait que Stéphane se remette avec cette femme ( femme ?) et sa fille ne ferait que lui attiré de graves problèmes.Malheureusement mes arguments, aussi sensé soient-ils n’avaient aucun impact sur mon voisin car il désirait plus que tout avoir une vie de famille, lui qui avait du quitter la sienne dans des circonstances particulièrement difficile à vivre et pour se retrouver à la rue.Résultat final de cette relation chaotique : Stéphane finira au trente sixième dessous ( et presque à la rue )et notre début d’amitié finira quant à lui à la poubelle.Stéphane ( ainsi que l’autre voisin qui voulait vendre son ordinateur) est parti il y a un peu plus d’un an et je suis trés content qu’il en soit ainsi .Pour lui comme pour moi.

C’est à cause de la femme ( femme ?) avec laquelle il voulait fondé une famille qu’il cherchera des moyens de trouver rapidement de l’argent.Et c’est lors d’une dicussion ou il chechait comment gagner de l’argent que je lui ai parlé du fait que de mon coté je cherchais à acheter un ordinateur d’occasion qui ne dépasserait pas les une certaine somme.On finira par trouver un accord et il me vendra le sien pour deux cents quarante euros alors qu’il aurait fort probablement pu le vendre au double s’il avait patienté le temps nécessaire pour trouver le bon acheteur.C’est ainsi que je me suis retrouvé avec un ordinateur chez moi en septenbre 2005.Pourquoi avais-je besoin d’un ordinateur ?Je voulais reprendre l’écriture aprés avoir fait accepter un manuscrit de six cent pages par une maison d’édition sur internet.Je n’avais aucune possibilité de faire quoi que ce soit pour me batir un avenir, je ne connaissais personne ( exception faite de mes voisins ), je n’avais plus de famille et blablablablabla….La seule chose que je me sentais capable de faire et qui avait un sens dans ma « fucking life » c’était d’écrire.Ayant eu l’occasion de constater que le prix d’une machine à écrire ne justifiait pas que j’en achete une étant donné qu’il existait des ordinateurs d’occasion au même prix , j’avais pris la décision d’attendre la bonne occasion qui me permettrait de disposer d’un ordinateur en tenant compte de mes moyens financier.Deux possibilités se presenteront au même moment, tout d’abord la proposition faite par un autre voisin qui cherchait à vendre le sien mais qui voulait attendre une date précise pour cela et celle de Stéphane.Etant donné que ce dernier avait besoin d’argent et qu’il était pret à me le vendre immédiatement, c’est son ordinateur que j’ai préféré acheté.(Le prix des deux ordinateurs était le même).Donc, je voulais écrire, j’avais besoin d’un ordinateur, j’en ai acheté un et en conséquence, j’ai effectivement commencé à écrire le début de ce qui devait devenir par la suite un deuxième manuscrit.Ce que j’ai écrit à ce moment là concernait un être vivant dans le Royaume des Cieux et qui s’appelle Scientifique le Concepteur.A priori ce texte se trouve a l’intérieur de ce livre.Le titre original que je lui ai donné est : Le Sexe fait de toi un enfant.Je ne sais pas quel sera son titre final.

Et internet dans tout cela ? Il n’a pas fallu longtemps pour que je me décide à faire installer une connection internet chez moi.La motivation consciente était qu’il m’était trés difficile de rester concentré longtemps en face d’un ordinateur qui ne me permettait pas beaucoup de distraction en dehors de CD avec des femmes en bikini ou nues.(C’est tout ce dont je disposais avant ma connection internet et que je pouvais facilement utilisé sur l’ordinateur).

Quelle était la motivation inconsciente?Etait-elle réellement inconsciente?Pour plus de sincérité je vais appeller la motivation inconsciente : motivation consciente deuxième du nom.

J’avais eu l’occasion de voir à quoi ressemblait une image sur ordinateur avec la qualité numérique : le résulta était saisissant.Et lorsque je pensais à internet je me posais une question en rapport direct avec mon attirance sexuelle pour les petites filles : pourrais-je voir des images de petites filles toutes nues avec la qualité numérique?Si c’était le cas, je dois reconnaitre en toute honneteté que ces images justifiaient largement que je dispose d’ une connection internet indépendament de tout ce que cela pouvait m’apporter par ailleurs.

Début octobre 2005 je dispose d’une connection internet.Suit une période de quelques semaines ou j’ai tellement de chose à découvrir que je n’ai aucun mal à éviter tout ce qui est lié aux petites filles nues ou ayant des relations sexuelles.A la fin de cette période,je commence à ressentir une envie de plus en plus forte…

Petite coupure : PRINCE NOIR..

JE VIENS DE RETROUVER LE GENERIQUE ORIGINAL du feuilleton télevisé Prince Noir.Black Beauty en version anglaise.

DIX ANS, il m’aura fallu DIX ANS pour retrouver ce génerique !

La première fois que j’ai utilisé internet pour essayer de retrouver ce génerique de ma petite enfance c’était en 1997.Nous somme en 2007 ! Dix ans pour retrouver le génerique télevisé qui était le plus émouvant que j’ai pu entendre pendant toute mon enfance.Je me souviens parfaitement de ce que je ressentais et mon frère ressentait exactement la même chose : des frissons me parcouraient tout le dos et j’avais l’impression d’avoir été transporté dans un autre monde!

Reprise du texte:…une envie de plus en plus forte de voir au moins des petites filles nues.Toutes mes tentatives pour y arriver echoueront.Ce qui finira franchement par m’enerver si bien que je laisserais tomber quelques temps.Je réessairais pour de nouveau echouer.Cela s’avérera d’ailleurs être une régle infaillible : à chaque fois que j’essaierais de voir des petites filles nues ou ayant des relations sexuelles en faisant mes propres recherches, j’echouerais systématiquement.Lorsque je fnirais par aboutir à des sites proposant des images, voir des vidéos érotiques ou sexuelles avec des petites filles ce sera soit au cours de la naviguation sur le Web et sans le vouloir ou parce que par la suite j’aurais réussi à mémoriser une réference qui me permettra de retrouver un site en particulier.C’est peu avant Noél 2005 que j’arriverais( enfin?) à voir des petites filles nues et ayant des relations sexuelles .Ce qui me procurera une trés grande satisfaction.J’entrerais alors dans un jeu schizophrénique ou alterneront des périodes ou je serais pleinement épanoui de disposer d’images érotique et sexuelles avec des petites filles et d’autres périodes ou ma conscience m’obligera au minimum à garder les images que j’aurais enregistré de coté sans les regarder quant ce ne sera pas carrément de jeter les CD sur lesquels se trouvaient ces images .

Arrive alors début septembre 2006.Koikigna en septembre 2006?Je quitte Dunkerque le 6 septembre pour rejoindre une ville qui se trouve à environ trente kiolmètres de Toulouse : Colomiers.Avant de partir ,j’ai mis fin à mon abonnement internet qui devait se terminer début octobre.J’ai renvoyé par colis le matériel qui me permettait d’avoir une connection.Je ne devais rentrer que trois mois plus tard et si tout se passait bien j’aurais enchainé sur une formation qui serait aller de janvier à décembre 2007.A priori, il n’était donc plus question d’internet à domicile pour moi.A priori…..

Aprés une journée de train je suis revenu à Dunkerque le 24 octobre au soir.Bien evidement je ne pouvais plus me connecter à internet.Par contre j’avais garder quatre CD qui contenaient des images de petites filles nues et ayant des relations sexuelles.Etant donné que je venais de faire face à un énième echec, de retour chez moi je ne me suis posé aucune question.J’ai rapidement réenregistré les images qui étaient sur mes différensts CD sur mon ordinateur. Je suis resté dans cette situation environ trois semaines.J’étais determiné à ne surtout pas reprendre un abonnement à internet.Toutefois certaines circonstances qui n’ont rien à voir avec mon histoire personnelle ( J’ai proposé d’aider une personne en ayant à l’esprit une simple recherche. Cette simple recherche nécessitera de ma part que j’y consacre plusieurs heures par jour) m’ameneront à prendre la décision de disposer de nouveau d’une connection à internet.Je retomberais dans le même jeu schizophrénique qu’auparavant.Novembre sera un mois difficile à gérer parce que je me retrouverait face au vide total aprés l’echec au centre de réeducation professionnelle de Colomiers.C’était fini, terminé, j’avais utilisé toutes mes cartouches.Plus question pour moi d’essayer de réussir une formation. La seule possibilité qui me restait et qui prendrait plusieurs années au minimum ( peut-être entre cinq et dix ans )serait d’être accepté dans un C.A.T.Il me semble que le nom de ce type d’organisme à changé. L’idée c’est que la MDAPH ( anciennement C.O.T.O.R.E.P ) qui s’occupe des personnes ayant une reconnaissance de travailleur handicapé peut les orienté dans un C.A.T car c’est ce qu’on appelle un  » milieu de travail protégé « .Je n’ai bien evidement aucune garantie que la MDAPH validera ma demande.Elle a d’ailleurs refusé la première demande que j’ai faite d’entrer dans un C.A.T il ya deux ans.Mais c’est sans importance puisqu’en fait c’et la seule possibilité qui me reste.A moins d’admettrre, ce qui est tout à fait possible, que je ne pourrais jamais travaillé, même en milieu protégé.Dans ce cas je continuerait de beneficier de l’A.A.H ( Allocation Adulte Handicapé ) jusqu’à la retraite ou jusqu’à ce que la MDAPH considére qu’il n’y a plus lieu que j’en béneficie même si ma situation personnelle ne s’est pas amélioré. Ce nouvel echec auquel j’ai du faire face en rentrant à Dunkerque m’a donc obligé à me remettre en cause en me posant cette question :comment vais-je sortir de cette impasse ?

Samedi 31 mars 2007

Je me suis rendu compte que je devais commencer mes explications aujourd’hui en donnant une précision qui a son importance:

JE NE DEPENSE PAS D’ARGENT POUR DES ARTICLES SEXUELS SUR INTERNET.

Toutes les images avec des petites filles que j’ai pu enregistré étaient des images disponibles gratuitement, ce qui fait que moins de la moitié de ces images sont des images qui permettent d’apprécier la qualité numérique.

J’ai acheté certains articles sur internet : l’intégral de la série télévisé Dawson ‘ s Creek , la saison trois de la série Buffy contre les vampires et un terminal numérique qui permet de recevoir des chaines satellites. Je n’ai jamais utilisé internet pour acheter des produits sexuels et je compte bien m’en tenir à cette ligne de conduite.J’ai parfaitement conscience que cette façon de procéder m’a beaucoup aidé à evité le pire par rapport à mon attirance sexuelle pour les petites filles.En effet si j’avais acheté des vidéos ou des images sexuelles avec des petites filles je penses, en toute sincérité, qu’il m’aurait été impossible de revenir en arrière. Pourquoi?Tout simplement parce que j’aurais atteint un point de non-retour qui m’aurait conduit à être tôt ou tard arrété par des policiers pour avoir acheté des produits pédophiles sur internet.Ce n’est qu’à partir du moment ou j’aurais eu à répondre de mes actes devant la police et la justice que j’aurais pu me remmettre en cause et revenir en arrière.Dans ce type de situation ma bonne foi aurait eu trés peu de crédibilité.J’espère qu’elle a un minimum de crédibilité puisque je ne suis pas allé aussi loin que le fait de surfer sur le Web aurait pu m’emporter en tenant compte de mon attirance sexuelle pour les petites filles.

Hier j’ai terminé en posant une question:comment vais-je sortir de cette impasse?La réponse à cette question aura un impact considérable et définitif sur mon comportement à l’égard des images avec des petites filles lorsque je surf sur le Web.

C’est vers la mi-aout 2006 que j’ai reçu un courrier de la MDAPH qui me donnait la possibilité de faire une formation préparatoire en cuisine suivi juste aprés par une formation qualifiante d’un an.Il se trouve que ce courrier est arrivé précisement au moment ou je venais de décider de transformer le manuscrit qui était publié par une maison d’édition sur internet en un livre que je pourrais tenir dans ma main, par rapport à moi-même et que je pourrais montrer à toute personne qui me poserait la question : Alors,vous faites quoi dans la vie?Ce qui me changerait de mon eternelle réponse:RIEN.Le courrier de la MDAPH à complétement remis en cause la décision que je venais de prendre et autant dire les choses telles qu’elles sont, il est arrivé à un moment ou je ne l’attendais plus.J’avais plusieurs possibilité pour essayer de tenir compte de ces deux élements en même temps.Je me suis dit que je pouvais partir faire la préformation et que je trouverais bien du temps et un ordinateur pour gérer le passage d’un manuscrit de six cent pages en un livre de cent quatre vingt pages.D’ailleurs j’avais déja bien avancé dans cette tache.Ce qui me jouera d’ailleurs un mauvais tour trois mois plus tard car je garderais à l’esprit que j’avais fait une relecture pour la correction, ce qui était complétement faux.Je suis donc parti à Colomier prés de Toulouse pour faire une préformation en cuisine.Assez vite j’ai réalisé que ma situation en centre de formation ne me permettrait pas de progresser dans l’élaboration de mon manuscrit comme je l’aurais voulu. Plus les jours passaient et plus ce fait se confirmait.Mon retour sur Dunkerque s’est fait fin octobre sans que j’ai changé la moindre ligne au texte que j’avais enregistré sur un CD et pris avec moi.La remise en cause à laquelle je me trouverais confronté en novembre m’amenera à reconsidérer mon envie de publier un livre d’environ deux cent pages.Fin novembre je recevrais un courrier de l’éditeur auquel je me suis adressé qui m’expliquera qu’il est d’accord pour publier un livre.Fin décembre je le recontacterais de nouveau pour lui proposer la publication d’un deuxième livre car dans le premier deux points importants ont complétement disparu du manuscrit originel de six cent page : mon atirance sexuelle pour les petites filles, le combat que cela represente pour moi et tout ce que j’ai écrit sur le Royaume des Cieux et qui était lié à ma conviction d’être un prophéte.Pour un psychiatre le phénomène qui m’a amené à croire que je suis un prophéte s’appelle PARAPHRENIE.Ces deux points sont important pour moi car ils sont une conséquence direct de la réaction de mon psychisme aux annéees de viols que j’ai vécu entre trois ans et sept ans.C’est dans ce contexte et avec l’état d’esprit d’un être humain qui veut désespérement trouver une porte de secours au piége de l’inceste que j’ai pris la décision que je ne regarderais plus les images érotiques et sexuelles de petites filles que j’avais enregistré.Première étape.Début janvier 2007 j’ai pris la décision ferme et définitive que lorsque je recevrais les livres je me débarasserais des ces CD. Deuxième étape.Le 29 janvier 2007 j’ai vu un télefilm racontant l’hitoire de la mère de Amber HAGERMAN, petite fille retrouvé morte quatre jours aprés avoir été kidnappé. La mère d’Amber HAGERMAN est à l’origine de l’Alerte Amber qui existe maintenant sur tout le territoire américain et au Canada.Cette mère à décidé de mener un combat lorsqu’elle a appris qu’aprés l’enlevement d’un enfant les premières heures font toute la différence entre la vie et la mort de cet enfant.Les policiers et les agents féderaux américains le savaient parfaitement et pourtant rien n’était fait pour tenir compte de cette information crucial pour la survie des enfants kidnappés.C’est à cause du combat mené par la maman d’Amber HAGERMAN avec d’autres mères qui avaient vécu le même drame et des personnes qui se sont senties concernés par ce qui s’était passé qu’à été mis en place un système permettant de faire rechercher un enfant kidnappé par l’ensemble de la population et non plus seulement par les forces de l’ordre.Ce dispositif à commencé à une echelle locale, s’est élargi à un état et progressivement c’est l’ensemble des états américains qui ont fini par l’adopter.En France l’Alerte enlevement mis en place depuis 2006 est directement inspiré de l’Alerte Amber.Aprés avoir vu ce télefilm j’ai décidé qu’il était inutile d’attendre que je recoive les livres( qui étaient prévu pour fin février ) pour détruire et jeter les CD avec des petites filles. Cela m’a pris du temps ( on ne détruit pas si facilemnt que cela un CD lorsqu’on ne se sert que de ses mains) mais j’ai fini par détruire tous les CD( sept ) et je les ai mis à la poubelle.Troisième étape.Quatre jours plus tard, les éboueurs sont passé et les disques détruits sont partis à la décharge.J’ai gardé les boitiers dans lesquels se trouvaient les CD et j’ai mis sur un simple bout de papier : A la mémoire d’Amber HAGERMAN afin de ne jamais oublié jusqu’oû peut mener une attirance sexuelle envers des petites filles lorsqu’elle se retrouve en dehors de tout contrôle.

Pourquoi ai-je eu besoin d’attendre avant de détruire et de jeter ces CD?Pour une raison extrement simple:le fait de me débarasser de ces CD ne ferait pas disparaitre mon attirance sexuelle envers les petites filles.Pour que le fait de détruire et de jeter ces CD est un sens il fallait que je le fasse à un moment qui serait suffisament marquant pour moi pour que ce geste soit définitif et que je ne me retrouve pas quelques temps plus tard à enregistrer de nouveau CD.C’est la raison pour laquelle j’avais choisi au départ de me débarrasser de ces CD au moment ou je recevrais les livres.Tenir dans mes mains les livres qui auraient nécessité six ans de travail et d’attente aurait été suffisament marquant pour que ma décision de détruire et jeter les CD avec des petites filles soit définitive.Le télefilm avec Amber HAGERMAN à changé la donne.Aujourd’hui, 31 mars 2007, les livres ne sont toujours pas publié ( ils ne le seront certainement pas avant fin avril) et depuis le 29 janvier je ne dispose plus d’image érotique ou sexuelle avec des petites filles.Je ne ressens aucun regret d’avoir définitivement mis fin à cette partie de ma vie.Maintenant qu’en est-il de ma naviguation sur le Web.Les choses sont-elles aussi net et définitives?

Le 29 janvier, aprés m’être débarassé des CD, je me suis demandé comment je pouvais gérer ma naviguation sur le Web sans rechercher des images avec des petites filles.Toutes mes reflexions m’ont amené à la même conclusion : il fallait que je cesse définitivement de naviguer sur des sites érotiques ou pornographiques.Ce n’est que de cette façon que j’arriverais à ne plus rechercher des sites sexuels avec des petites filles.Quatrième étape.Pendant un mois ce système à fonctionné.Le premier mars j’ai décidé de vérifier ce qui se passerait si je me remettais à naviguer sur des sites érotiques et pornographiques. Le résultat à malheureusement été celui auquel je m’attendais.Dés que j’ai eu l’occasion de naviguer sur des sites pédophiles, je l’ai fait.Ma déception à été trés grande car si j’ai changé d’attitude début mars c’est parce qu’une naviguation sur le Web excluant systématiquement les images érotiques et pornographiques avait fini par devenir ennuyeuse.Et il se trouve en plus qu’au bout d’un mois ma conscience considérait qu’il y avait un problème avec le fait que la sexulaité avec des femmes m’amenent automatiquement à la sexualité avec des petites filles. Certes dans les deux cas, il est question de sexualité, de désir et de plaisir.Toutefois comment devais-je comprendre le lien direct et apparement inévitable entre ces deux réalités sexuels radicalement différentes?Aprés avoir réussi à combattre suffisament l’inceste pour ne plus chercher à retrouver des CD que j’avais détruit et dont je m’étais débarassé, allais-je m’en tenir là?Un examen de conscience m’a convaincu de la nécesité d’être capable de dissocier mon attirance sexuelle pour les peites filles de mon attirance sexuelle avec les femmes.En effet mes parents qui m’ont violé, mon père ayant fait le premier pas, ma mère l’ayant suivi m’ont obligé à me poser des questions telles que celles-çi : en imaginant que mon parcours personnel et professionnel aurait été le même que celui de mon père, aurais-je moi aussi violer mes propres enfants?Tout me laisse à penser que cela se serait effectivement produit ainsi.Sans un travail sur lui-même, comment un être humain peut-il faire face à une puissance aussi dévastatrice qu’un Tsunami : l’INCESTE?J’ai fait de mon combat contre l’inceste la raison d’être de ma vie et cela ne m’empeche pas d’avoir besoin d’aide et de passer par des moments de soumission totale au désir sexuel du corps de la petite fille comme un drogué avec la drogue.Assurément un être humain adulte ( femme ou homme ) qui ne s’est pas interrogé sur ce qu’il ressent, qui n’a pas remis en cause ces sensations, qui n’a pas cherché des moyens de les combattre finira tôt ou tard par agir en accord avec elles.Mon père s’est marié à trente six ans ( l’age que j’ai depuis le 22 mars ).La raison pour laquelle il s’est marié aussi tard ( pour un homme algérien dans sa situation et de son époque ) était-elle dû à sa personnalité qui le rendait incapable d’établir un contact avec une femme ou à l’inceste qui vivait en lui et auquel il craignait d’avoir à faire en ayant des enfants.Je ne connais pas la réponse à cette question.J’ai décidé d’attaquer de plein front le lien intime qui s’était établi entre le fait que je visite des site érotique et pornographiques et mon obligation de passer ensuite ( tot ou tard) par un site avec des petites filles.Cinquième étape.Pendant environ une semaine aucun changement notable.Aprés cette première semaine, progressivement, je me suis mis à passer de moins en moins de temps sur des sites avec des petites filles aprés avoir visité des sites érotiques ou pornographiques.Depuis deux semaines je peux naviguer sur des sites érotiques ou pornographiques sans aller ensuite sur des sites avec des petites filles.Et je me sens beaucoup mieux ainsi qu’en établissant une coupure radical avec tout ce qui à un lien avec des images érotiques ou sexuelles.Quelle pourrait être la prochaine étape?Tout d’abord faire le maximum pour que mon livre soit connu aprés sa parution.C’est à partir de ce moment que je pourrais, je l’espère, franchir une nouvelle étape.

En attendant je me souviens des nombreux films et télefilms que j’ai pu voir et qui montre l’importance d’avancer pas à pas.Je garde tout particulièrement en mémoire une scéne avec l’acteur noir américain Morgan Freeman oû il se trouve dans les toilettes à coté d’une personne qu’il doit aider à vaincre une dépendance ( il me semble que c’est l’alcool ) et en faisant reference à l’heure sur sa montre il dit:

- »Tu vois c’est ça notre méthode pour guérir d’une dépendance.Une seconde plus une seconde,plus une seconde.Une fois que tu as réussi tu passes à une minute plus une minute, plus une minute.Et tu continues sur ta lancée avec une heure plus une heure, plus une heure.Tu continues encore avec un jour plus un jour, plus un jour.Et tu ne t’arrétes pas.Une semaine plus une semaine, plus semaine.Un mois plus un mois, plus un mois.Je penses que tu connais la suite. »

Publié dans : COMBATTRE | le 4 août, 2008 |2 Commentaires »

LA RAISON D’ETRE DE MON LIVRE ET DE MON BLOG

LA RAISON D’ETRE DE MON LIVRE ET DE MON BLOG

La société humaine est parfaitement capable d’agir lorsqu’un enfant a été violé et que la police et la justice entre en action, mais elle est incapable de mettre en place les comportements sociaux et les structures qui permettraient d’éviter que d’autres enfants soient violé à l’avenir. La raison d’être de mon livre et de mon site sont les suivantes:

-cesser de faire comme si les êtres humains qui en viennent à violer des enfants débarquaient d’une autre planète ou d’une autre galaxie.

-accepter la réalité des faits: un être humain adulte peut être sexuellement attiré par des enfants.

-accepter une autre réalité des faits: la majorité des enfants violés le sont dans le cadre familial ou par un ami de la famille.

-cesser de mettre l’accent sur l’idée que ce sont les enfants qui doivent apprendre à éviter des adultes qui voudraient avoir des relations sexuelles avec eux. Ce sont LES ADULTES qui doivent mettre en place au sein de la société les comportements sociaux et les structures qui permettront d’éviter que de nouveaux enfants soient violés. Ce qui signifie très clairement:

- qu’un adulte sexuellement attiré par des enfants doit le faire savoir afin que les personnes qui sont en contact avec lui puissent l’aider dans son combat contre le désir de passer du fantasme, pur produit de l’imagination au passage à l’acte dans la réalité, le viol d’un ou plusieurs enfants.

-que les personnes qui ne sont pas sexuellement attiré par des enfants doivent accepter d’entendre qu’un adulte ressent de tels désires et lui apporter leur aide pour qu’il ne reste jamais seul en contact avec des enfants et qu’en même temps il soit considéré non comme un extra-terrestre débarquant d’une autre galaxie mais comme un être humain à part entière qui a besoin d’être aidé et non jugé, condamné et enfermé.

Pour cela, il faut donc que le fait qu’un adulte puisse être attiré par des enfants soit discuté publiquement et, avec le temps, c’est la société elle-même qui doit intégrer les êtres humains adultes sexuellement attiré par les enfants grâce à des mesures gouvernementales.

C’est justement ma démarche personnelle en tant que citoyen étranger vivant en France.

Publié dans : COMBATTRE | le 4 août, 2008 |Pas de Commentaires »

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

Publié dans : Non classé | le 2 août, 2008 |2 Commentaires »

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cplespilettes
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres